canadain stamp
Des Articles

Un large consensus en faveur de l’immigration au Canada

Le grand nombre d’immigrants entrés au Canada au cours des deux dernières années peut être attribué au grand consensus en faveur de l’immigration. Cette attitude positive à l’égard de l’immigration canadienne est évidente dans la mesure où les trois principaux partis politiques du pays la soutiennent. En même temps, ils ont mis en place des actions pour minimiser les processus bureaucratiques qui ralentissent l’immigration.

Selon Canadian Visa Professionals, le Canada n’est pas seulement ouvert à l’accueil de nouveaux arrivants, mais le gouvernement fait tout ce qu’il peut pour admettre davantage d’immigrants chaque année. Lors d’une conférence de presse tenue il y a quelques mois, le ministre canadien de l’immigration, Sean Fraser, a déclaré que le pays prévoyait de dépasser son objectif d’offrir la résidence permanente à plus de 430 000 personnes cette année.

0
"Sean Fraser, a déclaré que le pays avait l'intention de dépasser son objectif d'offrir la résidence permanente à plus de 430 000 personnes cette année."

Le soutien à l'immigration au Canada par rapport à d'autres pays

L’Allemagne et la Grande-Bretagne ont connu des flux d’immigration similaires à ceux du Canada ces dernières années. Le rythme des nouveaux arrivants dans ces nations a entraîné une réaction négative populaire. Par conséquent, les partis anti-immigrants se multiplient et gagnent en influence en Allemagne. De même, cette réaction négative contribue au vote de sortie au Royaume-Uni.

 D’autre part, au Canada, l’opposition à l’immigration diminue à mesure que le taux d’immigration augmente, selon Canadian Visa Professionals. D’après un sondage, les Canadiens qui ne soutiennent pas les niveaux élevés d’immigration sont passés de 49 % à 39 % depuis 2018.

Le soutien du premier ministre à l'immigration

Le Parti libéral de Justin Trudeau, le Premier ministre canadien, soutient grandement l’immigration. Avec le soutien ferme du Nouveau Parti démocratique, il a fait de l’immigration un élément essentiel de son programme économique. Grâce à cette mesure, on peut espérer remédier aux pénuries de main-d’œuvre post-pandémique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *